« On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où l'on va »


Il est 19h quand je me love dans le fauteuil de l’hôtel Five.
Je me pose enfin après une journée où j’ai couru absolument partout.
Toute cette pile de dossiers en retard à rendre, les coups de fils des clients japonais et les histoires d’amour de ma collègue de bureau m’ont littéralement épuisée.

Seule dans le salon de l’hôtel, je prends enfin le temps… et me détends.

Quelques secondes à peine après avoir ouvert un livre, je ressens une présence, un regard insistant, tout près de moi. J’ose à peine détourner l’attention, par crainte de devoir encore parler à quelqu’un. Du coin de l’oeil, j’aperçois alors une créature féminine étrange au regard perçant et aux mouvements désarticulés. J’écarquille mes yeux et réalise que ce que je vis est bien réel. Je les referme aussitôt, peut-être qu’une fois ré-ouverts, elle aura disparu.

Mais la créature est toujours bien là, dressée devant moi avec sa tenue futuriste et son regard énigmatique. Des sueurs froides commencent à m’envahir et le son du silence fait place à un bruit sourd et irréel.

Non loin, j’aperçois l’hôtesse d’accueil qui ne semble pas soupçonner un cinquième de ce que je vis. Mon incompréhension flotte entres les planètes dessinées sur le mur rouge de l’hôtel.
Je décide alors de rejoindre ma chambre… En apesanteur.

Dans les couloirs du Five, je respire profondément et tente de revenir à la raison. Je croise un couple d’amoureux que rien ne peut détourner du bonheur. Plus loin, un homme au téléphone, croise mon regard et me sourit. Tandis que je monte les marches qui me mènent à ma suite, l’adrénaline redescends. Enfin au calme…

Je pose les valises dans mon petit salon privé et me dirige dans la salle de bain pour me rafraîchir. Je m’émerveille alors devant la nouvelle scène que je découvre. Trois entités féminines se reflètent dans les miroirs de la pièce formant un merveilleux kaléidoscope. Elles dansent autour de moi et m’encerclent d’un nuage de réconfort. Leur mystérieux sourire me laisse sans voix. 

Sur la pointe des pieds, elles me dirigent vers mon lit.

Lorsque j’entre dans ma chambre, une ombre se dessine au milieu de la pièce. Sur le lit suspendu, règne un autre créature. Dans le halo de lumière, elle se tient assise en tailleur, l’oeil hypnotique.
Un cocon de légèreté enveloppe mon corps et mon esprit.

Telle une enfant fascinée par son héroïne, j’admire cet esprit. Le souffle de sa respiration rythme cet instant hors du temps, je frôle presque sa couronne et goûte à l’imperceptible.

Tous mes sens sont en éveil…

Dans le tourbillon des émotions, j’ouvre un œil puis le second, le soleil qui effleure mon visage à travers la fenêtre me réveille en douceur. Je suis dans mon lit, seule dans ma suite.

Je prends alors conscience que tout cela n’était qu’un rêve. Un merveilleux voyage…
La réalité frappe à ma porte et m’éloigne de cette douce Odysée.

« Votre petit déjeuner est servi Madame».
Je me lève tout doucement vers une nouvelle journée sur la planète terre lorsque le doute s’empare de moi.

À l’intérieur de mon poignet, les stigmates d’une nuit … Enchantée…

Remerciements

Cette Story n'aurait été possible sans l'exceptionnel accueil de Fatima et de tout le personnel de l'hôtel Five Paris.
Merci aussi à Oakmoon (Coiffe dorée), Nunorthodox (Corset Argent), Jackie Tadeoni (Tenue bouffante + coiffe), Yama Ko (Sacs à main + manchette), Asos (veste cintrée épaulettes)
Crédits : Merci à ma team de me suivre dans mes délires les plus fous. Mathilde Hamon (Make-up Artist), Stephane Tauzy (Coiffure), Antoine Villiers (Photographe) et à Grégory Nicolaidïs ❤️