« Dans la nuit parfois, le nez à la fenêtre
Je t’attendais et je sombre
Jetez au vent mes tristes cendres »

Cette histoire a été imaginée et tournée le temps d’un soupir, sur les notes D’Emilie Simon et suivant l’univers de Tim Burton. Merci à Mathilde Hamon (Make Up + Hair Stylist) pour avoir su mettre en vie le fantôme de mon imagination et à mon amoureux Grégory Nicolaïdis pour les roses et la réalisation de cette histoire aussi mystique que poétique. Remerciement spécial à tous les anges du cimetière qui ont contribué à la magie du moment.